Commentaire n°5 sur la violence.

Chers collègues:

Je suis opposé à la violence. Je considère la violence comme intrinsèquement
immorale. J’ai souvent écrit et débattu à ce sujet, y compris dans les
essais (1,2) sur ce site.

Je reconnais que beaucoup d’entre vous êtes en désaccord avec mon opposition
à la violence.

Mais ce n’est pas pertinent. Même si vous croyez que la violence peut être
justifiée, il y a encore des raisons d’affirmer que la violence n’a
absolument aucun sens dans le cadre de la lutte pour les droits des animaux.

Je maintiens que la seule chose qui a un sens pratique est l’éducation
créative,
non-violente au véganisme. Cette stratégie est loin d’être passive, il
s’agit de notre travail actif et constant à changer un paradigme fondamental
- la notion que les animaux sont des choses, des ressources, des biens,
qu’ils sont uniquement des moyens destinés à des fins humaines.

Tant que nous ne construirons pas une masse importante de personnes qui
refuse ce paradigme, rien ne changera.

Dans ce commentaire, je débats au sujet de la violence.

Gary L. Francione
©2009 Gary L. Francione