Quelques pensées pour la nouvelle année

Chers Collègues :

C’est le devoir de tous ceux qui embrassent le véganisme que de sensibiliser autrui de manière créative à cette vérité morale fondamentale qui est de ne pas exploiter les individus vulnérables. Nous devons tous devenir des professeurs de non-violence dans nos foyers, nos cercles sociaux, nos écoles, nos lieux de travail et nos communautés. Nous commençons d’enseigner à travers notre propre exemple.

Le véganisme éthique, c’est la non-violence en action ; c’est une non-violence dynamique. Cela exige que nous réévaluions et rejetions les idéologies insidieuses de domination que nous avons été élevés à considérer comme « normales ». Un monde qui s’achemine vers le véganisme éthique est un monde qui tend de manière générale vers une paix et une justice plus grandes.

Si nous arrêtons de traiter les animaux comme des animaux, nous arrêterons de traiter d’autres humains comme des animaux.

Dressons-nous contre toutes les formes de discrimination (racisme, sexisme, homophobie, classisme, spécisme), disons simplement non.

Décidons de faire du monde un endroit plus pacifique en 2011, et participons chacun à cet effort commun. Je continuerai au cours de cette année à faire des Commentaires consacrés aux différentes formes d’une défense du véganisme positive, créative et non-violente, laquelle est en train de naître et de se développer dans un grand nombre de pays et dans toutes sortes de communautés. Nous devons tous apprendre de ces défenseurs !

Si vous n’êtes pas végan, devenez-le. C’est facile ; c’est meilleur pour votre santé et pour la planète. Mais c’est surtout, moralement, la bonne chose à faire. Vous ne ferez jamais rien dans votre vie qui soit aussi facile et satisfaisant.

Le monde est végane ! Si vous le voulez.

Gary L. Francione
©2011 Gary L. Francione