Archives mensuelles : août 2008

Proposition 2

Chères collègues et chers collègues :

About.com a publié un débat pour/contre portant sur la loi californienne de prévention contre la cruauté à l’égard des animaux de ferme, connue sous le nom de « Proposition 2 ».

Je suis opposé à la Proposition 2. La Humane Society of the United States représente son principal sympathisant et l’article publié sur le site About.com où l’on défend la Proposition 2 a été écrit par Paul Shapiro, Directeur senior de la campagne contre l’élevage industriel de la HSUS. Les essais sont brefs en ce qu’ils sont limités à 500 mots chacun.

Comme ceux d’entre vous qui ont écouté l’interview que j’ai donné à la Go Vegan Radio (26 juillet) le savez, j’ai suggéré à l’animateur Bob Linden d’inviter le président de la HSUS et son CEO Wayne Pacelle afin que nous discutions de la campagne de la HSUS en faveur de la Proposition 2 ainsi que d’autres campagnes « welfaristes » dont la HSUS fait la promotion. Bob m’a appris qu’il avait invité Wayne mais que celui-ci avait décliné. Voilà qui me déçoit parce que je pense que de tels échanges représentent une excellente manière pour les défenseurs des animaux de s’informer à propos de ces sujets.

Gary L. Francione
© 2008 Gary L. Francione

Un débat sur la propriété d’ »animaux de compagnie »

Chères collègues et chers collègues :

Vue l’importance des réactions au débat portant sur la décision de manger de la viande et des produits animaux, Opposing Views a décidé de tenir un autre débat sur l’éthique animale, qui focalisera sur l’institution des « animaux de compagnie ».

Je défends la position opposée à la perpétuation de la propriété « d’animaux de compagnie »; la Humane Society of the United States défend la position en faveur du maintien de celle-ci.

J’espère que vous écouterez le débat, que vous lirez les articles et que vous donnerez vos commentaires.

Je suis ravi que Opposing Views s’intéresse à l’éthique animale.

Gary L. Francione
© 2008 Gary L. Francione

Une décision « monumentale »?

Les défenseurs des animaux sont terriblement enthousiastes à l’égard d’une décision rendue récemment par la Cour suprême du New Jersey. Selon un communiqué de presse diffusé par la Humane Society of the United States et par Farm Sanctuary, deux des requérants dans l’affaire :

La Cour suprême du New Jersey a aujourd’hui assené un coup dur à la réglementation du Département de l’agriculture du New Jersey qui prévoit l’exemption de toutes les pratiques de l’industrie qu’elle considère comme humaines en ordonnant à l’agence mandatée par l’État de réviser les standards de traitement des animaux de ferme.

Dans cette affaire monumentale, la cour a jugé que les pratiques d’élevage industriel ne peuvent être considérées comme humaines simplement parce qu’elles sont largement appliquées, ce qui établit un précédent pour les futures poursuites judiciaires et mettra fin aux abus flagrants dont sont coupables les fermes d’élevage intensif à travers les États-Unis. La cour rejette également la pratique de la coupe de la queue des bestiaux ainsi que la mutilation sans anesthésie autorisée par la NJDA.

« Il s’agit d’une victoire majeure pour les animaux de ferme du New Jersey et cela pavera la voie à l’amélioration de la protection accordée aux animaux de ferme de la nation entière, déclare Gene Baur, président et co-fondateur de Farm Santuary. Établir un précédent légal dans un vote unanime, qui clarifie que les pratiques employées ne peuvent pas être considérées comme humaines simplement parce qu’elles sont courantes, permettra que l’on profite de ce momentum pour défier l’actuel statu quo dans le domaine de l’élevage industriel. »

Après avoir écarté l’englobante exemption de l’agence s’appliquant à toutes « les pratiques routinières d’élevage », la cour a poursuivi en affirmant que la coupe de la queue ne peut pas être considérée comme humaine et que la manière dont sont menées les mutilations sans anesthésie, incluant la castration, le débecquage et la coupe des orteils ne peut être considérée comme humaine à moins que des exigences spécifiques visant à prévenir la douleur et la souffrance soient respectées. La cour a clairement affirmé que la décision de permettre ces pratiques du moment qu’elles sont appliquées par une « personne compétente » et d’une manière qui « minimise la douleur », ne peut être « acceptable ».

« Cette décision protègera des milliers d’animaux du New Jersey et remet en question, par ailleurs, certains des pires abus commis par les fermes industriels à travers le pays », affirme Jonathan Lovvorn, vice-président du département du litige concernant la protection des animaux pour la Humane Society of the United States. « Tous les animaux méritent d’être traités humainement, incluant les animaux élevés pour l’alimentation. »

Malheureusement, cet enthousiasme n’a pas lieu d’être. La lecture du communiqué officiel offre une vue d’ensemble très différente. Lire la suite

Les versions italienne et polonaise du pamphlet abolitionniste

Chères collègues et chers collègues :

Les versions italienne et polonaise du pamphlet sont maintenant disponibles. Elles sont offertes en formats U.S. Letter at A4.

Vous pouvez télécharger la version italienne en cliquant ici : Letter | A4

Vous pouvez télécharger la version polonaise en cliquant ici : Letter | A4

Nous remercions chaleureusement Marina Berati pour la traduction en italien et Krzysztof Forkasiewicz pour la traduction en polonais.

Et notez que le pamphlet sera bientôt disponible en d’autres langues!

Gary L. Francione
© 2008 Gary L. Francione

La version française du pamphlet maintenant disponible

Chères collègues et chers collègues :

La version française du pamphlet est maintenant disponible. Elle est offerte en format U.S. Letter et A4.

Vous pouvez télécharger la version française en cliquant ici : Letter | A4

Nous tenons à remercier Maryline Chauvet, Valéry Giroux et Marc Vincent pour cette traduction.

Nous vous rappelons également l’existence d’un site miroir complet en français, dont la traduction est assurée par Valéry Giroux.

Nous apprécions les nombreux, nombreux messages que nous recevons de la part de militants des quatre coins du monde, qui estiment que le pamphlet les aide dans leur activisme.

Le pamphlet sera disponible en d’autres langues sous peu.

Gary L. Francione
© 2008 Gary L. Francione